Assembler et partager la carte géologique du monde oneGeology logo Navigation
Main content
Bottom links
Accueil > Qu'est-ce que OneGeology? > Comment mener à bien OneGeology ?
Pipes

Comment mener à bien OneGeology ?

Le projet est une entreprise multinationale et multilatérale qui mobilise de nombreux acteurs : le réseau des services géologiques du monde entier, les organisations internationales telles la Commission de la Carte Géologique du Monde (CCGM), l’Union internationale des sciences géologiques (UISG), l’Année Internationale de la Planète Terre (AIPT), l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Comité directeur international pour la cartographie mondiale (ISCGM). Nous espérons attirer d'autres organismes importants au fur et à mesure de l'évolution du projet.

Le concept est un paradigme tout à fait moderne : il s’agira d’un modèle distribué – un ensemble dynamique de données cartographiques géologiques sur un portail Web, fournies principalement sur une base nationale par les services géologiques et d’autres organisations (par ex. les instituts polaires et marins, et les organismes de recherche). En tant que tel, il fera l’objet de fréquentes mises à jour et améliorations par ces mêmes services et organisations, et reflètera les données les plus récentes en leur possession.

Pour réaliser les objectifs du projet, l’équipe combinera des compétences de pointe dans la modélisation de données géoscientifiques et la gestion d’informations avec une expertise et une expérience mondiales dans la classification lithologique et stratigraphique.

Le projet sera bien entendu mené à bien en liaison avec la commission de l’’UISG pour la Gestion et l’Application de l’Information Géoscientifique (CGI) qui conduit des travaux à l’échelle internationale sur un modèle commun de données et une norme d’échange – GeoSciML. Pour plus de détails sur CGI et GeoSciML, consulter www.cgi-iugs.org et www.seegrid.csiro.au.

La réunion de lancement du projet OneGeology a eu lieu à Brighton, Royaume-Uni, en mars 2007. 81 géoscientifiques de 43 pays du monde entier se sont rassemblés pour débattre de la proposition suivante : seraient-ils prêts à collaborer pour créer un ensemble de données cartographiques géologiques à l’échelle mondiale ? La réponse a été un « oui » massif et la proposition est devenue l’initiative « OneGeology ». La réunion de Brighton s’est achevée par la rédaction d’un « Accord » unanimement accepté qui présentent les principes de gouvernance, techniques et politiques pour OneGeology.

Members

Depuis la réunion de Brighton, une structure internationale de gouvernance a été définie, et un protocole d'accord a été signé par les organisations mondiales impliquées.

Brighton a suscité un grand intérêt de la part de participants potentiels ; adhésions et appels à participation se poursuivent.

Un groupe de travail technique a été organisé peu de temps après la réunion de Brighton. Il s’est déroulé à Utrecht, Pays-Bas, les 30 et 31 mai 2007. Les conclusions sont disponibles en ligne.

OneGeology © 2014. This site is hosted by the British Geological Survey but responsibility for the content of the site lies with OneGeology not with the British Geological Survey. Questions, suggestions or comments regarding the contents of this site should be directed to the OneGeology secretariat.